abidjan

Publié le par émilie


J'ai trouvé un explicatif de la ville d'abidjan sur un site.... Je vous le commente.


ABIDJAN est devenue le chef-lieu de la colonie francaise en 1934, succédant à BINGERVILLE et GRAND-BASSAM, et capitale à l' indépendance du pays, en 1960. Elle n' est plus capitale depuis 1985, remplacée par YAMOUSSOUKRO, située au centre du pays. La ville est constituée de 10 communes. Elle compte 2.8 millions d' habitants pour une population totale de 16 millions en COTE D' IVOIRE. Le climat qui y règne est du type sub-équatorial, chaud et humide. Elle a connu une expansion rarement observée, passant de 1400 habitants en 1912 à 22000 en 1939 et 1 100 000 en 1980.

  1. Le Plateau
  2. Cocody , La Riviera
  3. Deux Plateaux , Adjamé , Yopougon
  4. Abobo , Marcory , Koumassi
  5. Treichville , Vridi



LE PLATEAU


C'est le quartier des affaires, parfois surnommé "LE MANHATAN DES TROPIQUES", ou se situent le siege des banques, des entreprises et les principales administrations. Il est quasiment désert la nuit et le dimanche. Les autres jours de la semaine, son marché central est très animé. Le touriste, et plus généralement l' étranger, y est très attendu......
On peut séjourner à l' hotel TIAMA , peu éloigné du stade de football Houphouet-boigny et de la cathédrale Saint-Paul. Tout proche, se trouve également le SOFITEL. Tout en bas du plateau, au bord de la lagune, sont établis l' HOTEL DES SPORTS, le NOVOTEL et le GRAND-HOTEL qui présente un aspect plus "colonial".
On y trouve également le Centre Culturel Francais , proche de l'immeuble , la Librairie de France, le principal importateur de livres francais en Afrique francophone, et le Musée National qui présente une collection d' art ivoirien ( statues, masques, bijoux, outils, instruments de musique issus de toutes les régions du pays ) et dont la visite est libre ( on donne ce qu' on veut à la sortie ).
En bas du plateau partent toutes les 10 mn les bateaux-bus bon marché qui permettent de traverser la lagune, vers les quartiers de YOPOUGON, COCODY, LA RIVIERA et MARCORY, tout en offrant une vue agréable de la ville.
Le pont DE GAULLE et le pont HOUPHOUET-BOIGNY , qui enjambent la lagune ébrié et dont la traversée pédestre nocturne n' est pas particulièrement recommandée, relient le PLATEAU au quartier de TREICHVILLE.

Moi, je n'ai pas vécu au plateau, mais ma maman y a vécu de nombreuses années, près de l'hotel Tiama.
j'allais à l'école pigier, qui était près du tiama.... quand nous n'étions pas en cours, nous étions souvent à la cafet' du tiama... combien d'heures passées en papotages ? combien de frites/ketchup, de coca, de clops ?...


COCODY


Le quartier résidentiel, au milieu de fleurs tropicales, avec villas luxueuses et bunkers, ou s' élève en particulier l' HOTEL IVOIRE, le seul hotel d' Afrique à disposer d' une patinoire. Ce très luxueux hotel dispose d' une boutique d' antiquités LA ROSE IVOIRE, dont les prix font référence en matière d' artisanat, et d' une piscine fournissant une tres belle vue sur la lagune. On y rencontre également les responsables du club de plongée. Le quartier est doté d' un immense marché couvert sur deux étages ou le marchandage est bien entendu de mise, comme partout dans le pays, et ou on trouve tout ce que les artisans de l' Afrique occidentale peuvent fabriquer. Le maquis L' ALLOKODROME jouxte ce marché.
On y trouve également l' hotel-résidence BERTILLE , le CALAO, le PALM CLUB , le PROVENCAL, le BATAFOE ( proche du lycée technique ).
Dans ce quartier se situe le collège J. MERMOZ ( et l' association des anciens élèves AMERMOZ ) ainsi que le Lycée Ste-Marie ( avec l' association des ANCIENNES ELEVES ) et le lycée classique.
Le "village" de BLOKOSSO, qui a conservé ses constructions traditionnelles, occupe le bas du quartier, en bord de lagune.

J'ai passé énormément d'heures, ado à l'hotel ivoire.... je ne patinais pas, ne jouais pas au bowling.. mais ça a été un coin de rendez vous incontournable pendant des années... avec marc, on allait au cinéma, c'était plus sécurisant à ce moment là, que d'aller au ciné au plateau ou on pouvait retrouver sa voiture les pneus crevés, comme un rien..

LA RIVIERA



Un autre quartier résidentiel, un peu excentré sur la route de BINGERVILLE et GRAND-BASSAM, avec de petits immeubles et de nombreuses villas individuelles dont certaines s' inspirent très curieusement des temples grecs. On y trouve le luxueux hotel FORUM GOLF, près duquel se trouve
le village Ebrié de M'pouto. Y est également installé le Lycée BLAISE PASCAL .
Dans ce quartier, sur la route de BINGERVILLE, se trouve LE VILLAGE KIYI qui propose des musiques et danses africaine traditionnelles ainsi que le maquis ALOKODROME D' ALPHA BLONDY .
Le Village de M'BADON, avec une population atchan de 4000 personnes, se situe à la lisière de LA RIVIERA et de BINGERVILLE.
En face de LA RIVIERA, sur la lagune ébrié, se trouve l' ile au serpent, totalement interdite.

Je suis allée au lycée blaise pascal, comme pratiquement tous les "blancs" de mon âge.. mes souvenirs sont mitigés.


DEUX PLATEAUX



Un autre quartier résidentiel en plein développement, ou se construisent de plus en plus d' immeubles et de centres commerciaux " à l' européenne". On peut le considérer comme une extension de COCODY.


ADJAME



C' est le quartier de la gare routière ( ou plutot des gares, chaque compagnie de bus disposant de la sienne ), depuis laquelle partent, à toute heure du jour et de la nuit, les bus qui irriguent tout le pays ou qui conduisent dans les pays voisins. Dans l' agitation ambiante, aussi bien diurne que nocturne, une certaine prudence s' impose à tous les voyageurs.
Au nord, se trouvent les quartiers de ATTECOUBE, commune qui abrite les 3000 ha du Parc National du Banco, et WILLIAMSVILLE ou se situe le zoo de la ville.

Je suis allée à la gare routière bien des fois. quand mes finances ne me permettait pas d'aller à san pédro par l'avion, je prenais le car... souvent la seule européenne, je me mettais au fond, avec un walk man, et je prenais mon mal en patience en attendant d'arriver. la route est longue en car..... je n'ai jamais été embêtée par qui que ce soit, d'ailleurs. par contre, j'ai souvent eu très mal au dos, car les chauffeurs ont tendance à avoir comme devise "ça passe ou ça casse" !!


YOPOUGON


Cet immense quartier "populaire", à l' ouest d' ABIDJAN se situe entre la foret du banco et la lagune. Il comporte plusieurs "sous-quartiers" : WASSAKARA, SELMER, TERMINUS 40, RUE PRINCESSE. Il est calme et sur mais un peu excentré. On y trouve le camping copacabana. C'est sur cette commune que sont installés l' institut PASTEUR et la station de recherche de l' ORSTOM.



ABOBO



Bien que situé dans l' agglomération d' ABIDJAN, ce quartier est tres excentré au nord de la ville, à l' orée de la foret du Banco.
On peut y accéder en bus, à partir de la gare routière qui se situe en bas du PLATEAU, près du boulevard lagunaire. Il abrite la première gare ferroviaire construite en COTE D' IVOIRE, ou s' arrete le train de la R.A.N. conduisant en une trentaine d' heures de la gare d' ABIDJAN- TREICHVILLE à OUAGADOUGOU, au BURKINA-FASO. On y trouve les "fanicos", des centaines de laveurs qui récupèrent et nettoient le linge des quartiers populaires de la ville .



MARCORY



Quartiers "populaires" très agréables . On y trouve le plus célèbre maquis d' ABIDJAN : LA BACHE BLEUE. Tout proche de ce maquis, se trouve le restaurant LA BETTOLA . A noter également d' autres restaurants fameux : LE SENAT, L' ILE AUX LANGOUSTES, LA PAGODE FLOTTANTE, LE MAQUIS GORGE D' OR. En bordure du boulevard de Marseille se situe un hotel-restaurant sur pilotis , au-dessus de la lagune, qui organise de nombreux spectacles tres courus, LE WAFOU. On y trouve aussi l' hotel LE MARLY , situé en "ZONE 4", secteur qui regroupe industries et logements attenants, selon le système des "concessions". L' est du quartier est surnommé "MARCORY POTO POTO", en raison de ses origines marécageuses. La commune de MARCORY englobe les "villages" de BIETRY, VIEUX KOUMASSI, ANOUMABO. Dans ce quartier se trouve l' école LES FAUVETTES .

J'ai grandi à Marcory. à l'époque, c'est un quartier très résidentiel.. et puis petit à petit, marcory s'est "popularisé".... j'habitais "rue des lagunes". Après j'ai vécu en Zone 4, et aussi à Biétry.... j'ai bien connu la bache bleue, et surtout le sénat ou nous avions coutume, marc et moi, d'aller le vendredi soir. je prenais un sprite, lui une bière, et je me sirotais un panaché, tout en me délectant de manger de l'alloco, de l'atiéké, et des frites d'igname... marc préférait les kédjenou, et moi, les brochettes de boeufs.

KOUMASSI



Elle abrite la principale zone industrielle d' ABIDJAN, établie sur d' anciens marécages.



TREICHVILLE



Le quartier animé par excellence, avec un immense marché qui ferme à 18 heures et des milliers de boutiques, et qui vit aussi bien la nuit que le jour. Tout à coté du marché, au début de l' avenue 2, se trouve le "salon de coiffure" ou , sous un grand kiosque, les coiffeuses tissent avec un art consommé des tresses de tous modèles.
La nuit venue, les bars, restaurants libanais, maquis et discothèques, notamment dans la rue 16 et autour du carrefour "France-Amérique", en font un quartier "ambiancé" ( ABIDJAN BY NIGHT )

Hum... un petit thé à la menthe au "café des arts" ? au bord de la route, assis sur des chaises en bois, avec dans le dos les watt à fond pour écouter du reggae... à côté se trouve le "whisky à gogo", boite ou se cotoient les "gobis" (bidasses), les "tchoin" (filles de petite vertu), les blancs, les blacks....
et de l'autre côté un peu plus haut, c'est chez "Amy", tenancière d'un maquis ou il n'y a que strictement à boire de la bière et des sodas.


VRIDI


C'est le quartier des plages sur l' océan, accessible en bus du plateau ou de treichville et de surcroit proche de l' aéroport ABIDJAN-PORT-BOUET ( la commune de PORT-BOUET tire son nom du commandant Bouet Villaumez qui , en 1837, conclut les premiers traités de commerce avec les chefs coutumiers de la cote ). De nombreux hotels et restaurants y sont installés au milieu des cocotiers ( LE GRILLON, le PALM BEACH équipé d' une piscine d' eau de mer, l' AKWABA BEACH, CHEZ CAPKO, le spécialiste de la langouste grillée ). La baignade y est toutefois difficilement praticable en raison de la "barre" très proche du rivage et qu' il est extremement dangereux de franchir. La foule s' y presse chaque dimanche, à la grande joie des nombreuses vendeuses de papayes, d' ananas et de noix de coco. Coté lagune, s' étend le quartier de PETIT-BASSAM. La nuit venue, tout le Golfe de Guinée s' illumine des torches des plateformes gazières et pétrolières installées off-shore ( bien que producteur de pétrole, la COTE D' IVOIRE n' est pas auto-suffisante dans ce domaine).


Au palm beach, on allait parfois, le samedi ou le dimanche midi. au bord de la piscine, on mangeait souvent le menu... enceinte d'alexandre, j'y ai été mangé le plat du jour.. paëlla, ou couscous, car j'avais eu une envie dans la semaine, et que j'avais envie que ce soit là et pas ailleurs, autour de cette piscine ou j'avais appris à nager toute gosse...

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article